Jeudi 13 Novembre
4:27

Toute utilisation des films "Une balle pour la paix" est interdite sur les sites à caractère commercial et autorisée sur simple demande pour les autres.




Inscription à la newsletter
 

Accueil Accueil    Envoyer à un ami Envoyer à un ami    Version imprimable Version imprimable    Augmenter la taille du texte Augmenter la taille du texte    Diminuer la taille du texte Diminuer la taille du texte

S.O.S. DES PONTS POUR LA PAIX

Je suis un étudiant à Montréal, à l'institut de Formation Humaine Intégrale (IFHIM) et nous lancons une projet d'humanisation axée sur la constructions de "ponts" pour la paix dans le monde.LA PAIX DANS LE MONDE, UNE URGENCE. L'article ci joint est un S.O.S pour la paix lancée par la directrice de l'Institut en novembre dernier et des étudiants de plus de 30 pays s'engagent déja dans ce projet. Voir notre site www.pontdepaix.com. Nous nous réjouissons de partager votre souci de la paix. Merci de votre attention.



S.O.S. DES PONTS POUR LA PAIX
IFHIM, ce 27 novembre 2006


Devant les guerres qui déchirent de plus en plus l'humanité et la terre, devant les tensions qui divisent et excluent les personnes, un SOS surgit : SOS ! L’humanité a besoin de milliers de ponts construits pour la paix ! Regardant les fruits du «2$ pour les oubliés des montagnes du Cachemire-Pakistan», projet 2005-2006 qui a dépassé toutes les prévisions et les attentes, voyant ce que la somme recueillie a permis depuis au Pakistan, une somme faite de 5 gourdes, .10 ou .25, 100 francs, un centime, 2$, 2 euros, venant de 50 pays, de pays souvent très pauvres, une conclusion s'impose: nous pouvons mobiliser des personnes dans divers coins de notre monde. Dans le SOS-Pakistan, le défi était d’allier l’argent et l’humanisation. Décider de regarder les Pakistanais oubliés des montagnes comme des personnes. Nous avons été renversés en voyant combien ce défi a touché les cœurs comme si les gens de ce temps avaient besoin de découvrir des chemins d’humanisation.

Devant la violence qui éclate de tellement de façons et partout, si nous appelions des dizaines de personnes à construire un pont? Si nous décidions de multiplier les ponts? Un seul pont pour la paix et quelque chose peut changer dans un milieu. Construire un pont, qu'est-ce que cela veut dire concrètement? Prendre l'initiative d'aller vers une personne que j'exclurais à cause de son idée, de son comportement ou encore de sa nationalité, de sa couleur, de sa religion ou autre facteur.

Si 100 enseignants d'une école construisaient chacun un pont, nous aurions 100 ponts dans cette école. Si 100 élèves le faisaient dans 50 écoles, nous aurions 5000 ponts. Si 200 personnes se mettaient à l'oeuvre dans 100 villes ou villages, il y aurait 20 000 ponts. Et si l'initiative est prise dans 50 pays, nous voilà avec 1 000,000 ponts. Qu'est-ce que cela pourrait apporter sur la terre? Un peu plus de confiance entre les personnes? Un peu moins de violence dans certains milieux? Un peu plus d'espérance?
Pouvons-nous oser ensemble?
Aujourd'hui, en ce 27 novembre 2006, je lance l'appel!
SOS! Un pont pour la paix! Multiplions-les!
Qu'est-ce qui m'amène à choisir de le faire aujourd'hui?
J'ai entendu des appels.
Ce matin même, trois courriels me sont parvenus:
Le premier en provenance d'IRAK...
Une de nos anciennes écrit: «Le pays est en plein changement à cause de la mort et de la violence incroyable. Dans le quartier, à des moments calmes, je peux rencontrer des personnes tuées ou blessées... Mais cela ne m'empêche pas d'aller voir les voisins qui, pour la plupart, sont enfermés chez eux à cause de la violence. Ces visites sont des moments de joie et d'encouragement mutuels...»
Le second est du LIBAN.
Une de nos anciennes étudiantes dit ceci: «... Le pays est complètement bouleversé. On n'ose plus sortir mais quand même on sort pour accomplir notre travail. C'est vraiment beaucoup de souffrances. On est stressé, angoissé, nous vivons dans la peur malgré nous.»
Le troisième était du RWANDA.
Également écrit par une de nos anciennes, je lis: «Les relations entre la France et le Rwanda n'ont cessé de se dégrader ces derniers temps avec une amplification les deux jours derniers. Je veux vivre en fidélité à l’amour et la paix que je porte. Un autre chemin est possible.»
Et se greffe un écho du CONGO RDC
Une ancienne de l'IFHIM se fait la messagère: «Hier, proche d’une maison d’habitation, une mine de grande portée a été découverte... et heureusement désamorcée.»
Dans un de ces messages, je lis:
«Vraiment, Marie-Marcelle, il est urgent de construire la paix dans le coeur des personnes!»
Je viens de regarder le « Journal de Montréal ».
La violence sous différentes formes se cache derrière des nouvelles, des articles. Et qu'en est-il dans ton milieu? Dans ton pays?
SOS! Le monde de ce temps a un urgent besoin de «ponts construits pour la paix»,
des ponts qui permettent de traverser les différences!

Quand je regarde l’efficacité des actions entreprises par ceux qu'on nomme les terroristes, il m'arrive souvent de désirer que celles et ceux qui veulent la paix aient une ingéniosité tout aussi habile. Qu'il nous soit possible de créer les conditions pour «multiplier les ponts entre les personnes» et que nous devenions habiles pour désamorcer la violence dans des milieux précis !

Si tu rejoins 10 personnes qui construisent chacune un pont, si chacune de ces 10 personnes en initie 10 autres et si ces 10 autres le font avec 10 en plus, combien de ponts seront construits? Si tous les anciens de l'IFHIM dans les divers pays et milieux se mettent à l'oeuvre, combien de ponts seront bâtis dans chaque milieu et dans chaque pays? Ainsi une chaîne d’humanisation pour la paix s’allongera et se solidifiera. Il suffit que nous apprenions à développer cette conscience sociale et de devenir habile dans cette multiplication qui me demande d’apprendre à éveiller, faire appel, aller chercher, susciter chez d’autres la volonté de construire des ponts, relier et concerter les bâtisseurs entre eux, qu’ils soient des enfants, des adolescents, des adultes, des gens du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest, des personnes croyantes ou athées, mais toutes et tous des personnes assoiffées de paix dans le monde.

Construire un pont, c’est construire un chemin d'humanisation. Et si c'était un grand besoin dans notre monde? La guerre et la violence sont d'autres formes de tremblement de terre. Des enfants deviendront des guerriers parce qu'ils ont côtoyé la colère et en ont mangé. Construire un pont, c’est construire un lien, le nourrir, le restaurer, c’est aller vers l’autre avec et au-delà des différences. C'est une manière d'humaniser l'humanité qui crie sa soif!

L’humanité a besoin de milliers de ponts construits pour la paix !
Répondras-tu? T’engageras-tu ?
Au nom de toutes les personnes qui, sur cette terre, veulent travailler à la paix,

Marie-Marcelle Desmarais, CND
directrice générale IFHIM
documents/Projets spéciaux/SOS-paix

Vendredi 02 Février 2007 - 00:00
gerardbusquesss@sympatico.ca
Lu 987 fois

L'ASSOCIATION | LE LIVRE | L'OPERATION | REVUE DE PRESSE | VOS ARTICLES


Conditions d'utilisation su site « Une balle pour la Paix » nommé UBPP
Vous êtes sur le site Internet UNE BALLE POUR LA PAIX appartenant à l’association UBPP (désignée ci-après le Site). Bonne visite à tous mais notez que UBPP possède tous les droits d'exploitation (droits de représentation, de reproduction et de traduction) de tous les textes, données, images, supports audio et vidéo ou de tout autre document figurant sur le Site.
EST AUTORISEE : La reproduction des textes et images, sous réserve de la gratuité de la diffusion, du respect des documents reproduits portant obligatoirement la mention copyright suivante : « Document UBPP ().
EST INTERDIT : La distribution, modification du contenu à fins commerciales. UBPP se réserve tous les autres droits liés à ce Site.
Vous acceptez les conditions suivantes, sans aucune restriction, en accédant à ce site :
CONDITIONS :
1. Textes et images sur le Site sont protégés par les droits de propriété intellectuelle ou industrielle, et ne peut être utilisé autrement que dans les limites fixées par les présentes Conditions et tel que défini précédemment.
2. Si une erreur s’était glissée sur le Site UBPP , merci de nous en tenir informés sur ubpp@uneballepourlapaix.fr ou par tout autre moyen à votre convenance.
3. Quels que soient les dommages liés directement ou pas à l’utilisation su Site, il sont sous votre entière et exclusive responsabilité. Idem pour les virus qui pourraient infecter votre ordinateur ou autre matériel suite à visite ou téléchargements.
4. Toute communication ou tout document que vous envoyez sur le Site par courrier électronique ou par tout autre moyen, y compris les données, questions, commentaires, suggestions ou autres, seront considérés comme non-confidentiels. Ils pourront donc être utilisés par UBPP, à toute fins utiles.
5. Les images de personnes ou de lieux sur le Site sont, soit la propriété de UBPP, soit utilisées par UBPP avec l'autorisation du propriétaire. L'utilisation de ces images par vous-mêmes ou par toute autre personne que vous auriez autorisée est autorisé comme indiqué par ailleurs sur le Site. Toute utilisation non autorisée de ces images pourrait violer les textes régissant la propriété intellectuelle ou industrielle, les marques déposées, le respect de la vie privée et la communication.
6. UBPP ne pourra être tenue pour responsable des liens vers d'autres sites. Ceux-ci ne vous sont fournis qu'à titre indicatif.
7. UBPP se réserve le droit de contrôler les communications, échanges, courriers, annonces et la liaison au Site.
8. UBPP peut à tout moment modifier les Conditions sans préavis. De même, UBPP peut à tout moment, et sans justification, préavis, ni indemnité, mettre fin aux droits qui vous sont conférés par les présentes Conditions, si vous n'en avez pas respecté les termes. Vous devrez alors détruire tout ce que vous aurez obtenu sur le Site ainsi que toutes les copies que vous aurez pu faire.
9. Ces Conditions sont régies par la loi française. Les litiges, à défaut de règlement amiable, seront portées devant les juridictions compétentes.